HARMONITYS

23F Rue Montaigne
ZA Les 3 Mares
97430 Le Tampon

Tél: 0262 25 29 73
Email: contact@harmonitys.com

Réf dossier: N° 86914
Date du bilan: 12/11/2023

Bilan:

Votre score nutritionnel:

8/20

Informations

: Homme
: 59 ans
: 1m75
: 98 Kg
: O

Bilans minéraux

Minéraux

Calcium

Magnésium

Phosphore

Silicium

Sodium

Potassium

Cuivre

Zinc

Chrome

Iode

Sélénium

Soufre

Fer

Manganèse

Vanadium

Bore

Cobalt

Molybdène

Lithium

Germanium

Fluor

Résultat

14 %
-16 %
-45 %
-34 %
-4 %
-21 %
20 %
39 %
-32 %
-63 %
-39 %
-1 %
-2 %
-15 %
-16 %
12 %
-12 %
-22 %
-2 %
12 %
28 %

Interprétation

Zone idéale

-25 % < Zone idéale > 25 %

-25 % < Zone idéale > 25 %

-25 % < Zone idéale > 25 %

-25 % < Zone idéale > 25 %

-25 % < Zone idéale > 25 %

-25 % < Zone idéale > 25 %

-25 % < Zone idéale > 25 %

-25 % < Zone idéale > 25 %

-25 % < Zone idéale > 25 %

-25 % < Zone idéale > 25 %

-25 % < Zone idéale > 25 %

-25 % < Zone idéale > 25 %

-25 % < Zone idéale > 25 %

-25 % < Zone idéale > 25 %

-25 % < Zone idéale > 25 %

-25 % < Zone idéale > 25 %

-25 % < Zone idéale > 25 %

-25 % < Zone idéale > 25 %

-25 % < Zone idéale > 25 %

-25 % < Zone idéale > 25 %

-25 % < Zone idéale > 25 %

Ratios

Ratios

Ca/Mg

Ca/P

K/Na

Cu/Zn

Résultat

4 %
38 %
-74 %
24 %

Interprétation

Carence/Excès

-
-
Phosphore
-
-
Excès :
Zinc

Résultats métaux lourds

Métaux lourds

Aluminium

Antimoine

Argent

Arsenic

Baryum

Béryllium

Bismuth

Cadmium

Mercure

Nickel

Platine

Plomb

Thallium

Thorium

Gadolinium

Résultat

54 %
17 %
61 %
34 %
44 %
36 %
48 %
60 %
68 %
25 %
15 %
35 %
13 %
8 %
22 %

Interprétation

Zone idéale

0 % < Zone idéale > + 33%

0 % < Zone idéale > + 33%

0 % < Zone idéale > + 33%

0 % < Zone idéale > + 33%

0 % < Zone idéale > + 33%

0 % < Zone idéale > + 33%

0 % < Zone idéale > + 33%

0 % < Zone idéale > + 33%

0 % < Zone idéale > + 33%

0 % < Zone idéale > + 33%

0 % < Zone idéale > + 33%

0 % < Zone idéale > + 33%

0 % < Zone idéale > + 33%

0 % < Zone idéale > + 33%

0 % < Zone idéale > + 33%

Résultats Vitamines

Vitamines

Vitamine A

Vitamine C

Vitamine E

Vitamine B6

Vitamine B12

Vitamine D3

Acide folique B9

Résultat

43 %
52 %
69 %
52 %
54 %
51 %
40 %

Zone idéale

66 % < Zone idéale > + 100%

66 % < Zone idéale > + 100%

66 % < Zone idéale > + 100%

66 % < Zone idéale > + 100%

66 % < Zone idéale > + 100%

66 % < Zone idéale > + 100%

66 % < Zone idéale > + 100%

Résultats Stress Oxydatif

Résultats ANTI-ÂGE PEAU

Résultats MINCEUR

Résultats CHEVEUX / ONGLES

0

Tendance chute

A corriger

0

Qualité

A corriger

Résultats ARTICULATIONS

Résultats DÉTOX.

Résultats DIGESTION

Résultats MENTAL

Résultats EQUILIBRE GÉNÉRAL

0
0
0

Cardio

Acceptable

Vue générale

DE

Le Phosphore

Ton résultat est de -45 %

Moyenne basse

C’est le minéral le plus important après le calcium : 600 à 700 g chez un adulte, dont 80% dans les os et 20% dans le cerveau, les muscles et le sang, en particulier sous forme de composés phosphoprotéiques, phospholipides, et ATP.
Le phosphore joue trois rôles importants:

  • Déminéralisation, caries dentaires,
  • Spasmes, spasmophilie, nervosité,
  • Troubles de l’attention ou de la mémoire,
  • Fatigue intense

Une diminution du Phosphore peut avoir différentes significations :

  1. Origine alimentaire : régimes hyperprotéinés ou pauvres en calories ;
  2. Faiblesse mitochondriale (vieillissement) :

Lorsqu’une cellule a besoin d’énergie, elle casse la molécule d’ATP en une molécule d’ADP (adénosine diphosphate) et une molécule de Phosphate et c’est cette désintégration qui procure de l’énergie.
L’équation de la sollicitation de l’énergie se résume par cette formule : ATP => ADP + 1Phosphate + énergie

  1. Métabolisme osseux perturbé : ostéoporose
  1. Levure chimique ou Poudre à lever (7240 mg / 100 g)
  2. Lécithine de soja (2750 mg / 100 g)
  3. Son de riz (1680 mg / 100 g)
  4. Cucurbitacées, graine (1230 mg / 100 g)
  5. Tournesol, graine, grillé, salé (1160 mg / 100 g)
  6. Levure alimentaire (1100 mg / 100 g)
  7. Fourme d’Ambert (1040 mg / 100 g)
  8. Ao-nori (Enteromorpha sp.), séchée ou déshydratée (1040 mg / 100 g)
  9. Son de blé (1030 mg / 100 g)
  10. Germe de blé (1000 mg / 100 g)

Le Silicium

Ton résultat est de -34 %

Moyenne basse

  • Le silicium se trouve abondamment dans le monde minéral, où il joue un rôle structurant essentiel (comme le carbone dans la matière organique). On le trouve également chez les végétaux et les animaux où il occupe une place secondaire, le plus souvent liée à la structure ou à la protection.
  • Le silicium est nécessaire à de nombreuses activités physiologiques. La présence nécessaire du silicium pour la biosynthèse de certaines molécules comme le collagène, l’élastine et l’acide hyaluronique influence donc tous les tissus où ces substances jouent un rôle important : tissu conjonctif en général, et plus particulièrement les cartilages, les os, la peau et le système immunitaire.
  • On sait aujourd’hui que le silicium active des fibroblastes qui assurent la synthèse de substances fibreuses indispensables au bon fonctionnement du tissu conjonctif.
    On sait également que le silicium intervient dans la constitution des os, des cheveux, des ongles, des cartilages, de la peau. Son rôle est plus catalytique que constitutif, bien qu’il entre dans la composition de certaines structures. C’est un initiateur de croissance et de régénération.

La carence en silicium favorise :

  • l’athérosclérose ;
  • l’hypertension ;
  • les troubles ostéo-articulaires ;
  • diverses dégénérescences liées à une qualité défaillante des composants du tissu conjonctif : chute des cheveux, mauvaise cicatrisation, vieillissement cutané.

Du fait de la diminution l’assimilation du silicium avec l’âge, il est fréquent d’observer des carences chez une personne âgée.
De plus, l’évolution alimentaire des pays occidentaux favorise la carence car les principales sources de silicium (enveloppes de céréales, fruits et légumes de qualité, eau de source…) se font de plus en plus rares.

  • Les sons de blé ou d’avoine
  • Le pain complet
  • Les légumineuses
  • Les champignons
  • Les amandes
  • Les noix
  • Les dattes
  • La banane

Le Zinc

Ton résultat est de 39 %

Moyenne haute

  • Le zinc est le cofacteur de plus de 200 réactions enzymatiques. Il intervient sur l’oxydoréduction, la respiration, la division cellulaire et dans de nombreux métabolismes : glucides, protéines, acides nucléiques.
  • Le zinc est indispensable dans beaucoup de processus de duplication cellulaire:
    • fertilité : participe à la formation des spermatozoïdes,
    • croissance : intervient dans la synthèse de l’hormone de croissance,
    • immunité : indispensable au bon fonctionnement du système immunitaire (thymus),
    • cicatrisation : rôle dans le renouvellement de la peau et des phanères.

Une augmentation du zinc s’observe très rarement et la plupart du temps en liaison avec des maladies provoquant des états inflammatoires du foie.

Le Chrome

Ton résultat est de -32 %

Moyenne basse

  • Associé à la vitamine B3 et à deux acides aminés, le chrome constitue un complexe biologique appelé FTG (facteur de tolérance au glucose). Ce facteur a un rôle de régulation des hormones pancréatiques chargées d’équilibrer la glycémie.
  • Ce complexe FTG agit également sur le métabolisme des lipides et diminue le taux de cholestérol.
  • fringales, envies de sucre, hypoglycémie, diabète.
  • cataracte, opacification de la cornée

La quantité de chrome présente dans le corps décroît avec l’âge. La consommation de sucre et de farine raffinés a tendance à accélérer cette disparition.
Le raffinage des aliments et l’agriculture intensive réduisent la présence de chrome dans la nourriture.

  1. Huître plate, crue (45 mg / 100 g)
  2. Huître creuse, crue (21,8 mg / 100 g)
  3. Germe de blé (14 mg / 100 g)
  4. Crabe, miettes et ou pattes décortiquées, appertisé, égoutté (11,9 mg / 100 g)
  5. Boeuf, jarret, bouilli/cuit à l’eau (11 mg / 100 g)
  6. Boeuf, braisé (10,5 mg / 100 g)
  7. Sésame, grillé, graine décortiquée (10,2 mg / 100 g)
  8. Boeuf, à bourguignon ou pot-au-feu, cuit (9,7 mg / 100 g)
  9. Boeuf, paleron, braisé ou bouilli (9,57 mg / 100 g)
  10. Boeuf, collier, braisé (9,3 mg / 100 g)

L'Iode

Ton résultat est de -63 %

Carence

L’iode se concentre particulièrement dans la glande thyroïde et participe à la formation des hormones thyroïdiennes : la T3 (triiodothyronine) et la T4 (thyroxine)

Si la carence est sévère ou prolongée, la synthèse des hormones thyroïdiennes diminue ce qui entraîne une stimulation de la TSH et une augmentation du volume de la glande thyroïde sous forme de goitre. A la longue, une hypothyroïdie s’installe dont les signes classiques sont : manque d’énergie, frilosité, faiblesse intellectuelle, constipation, peau épaisse et sèche, bradycardie, prise de poids.
D’autres effets délétères d’une carence prolongée en iode peuvent se manifester:
hypercholestérolémie, certains cancers thyroïdiens et des tumeurs du sein.

Les causes de carence en iode sont multiples :

  • Apport alimentaire insuffisant,
  • Consommation d’aliments goitrigènes (crucifère, choux, choux-fleurs, manioc, rutabaga, patate douce) qui libèrent des thiocyanates, bloquant la captation de l’iode,
  • Certaines plantes prises en excès (tabac, orge, ail, chou, navet, soja, millet), contrarient la bonne absorption de l’iode,
  • Accélération de l’élimination rénale de l’iode (manioc).

Les algues comestibles viennent en tête, avec ensuite les fruits de mer et de nombreux poissons, les sels iodés et les œufs.

L’iode dans les plats industriels :

  • c’est par le biais de dérivés d’algues, utilisés comme agents de texture, que l’iode se retrouve massivement dans les produits de l’industrie agroalimentaire. C’est le cas des agars (E406), des alignates (E401 et 402), des carraghénates (E407) utilisés pour la fabrication des entremets, desserts lactés et crèmes ainsi que des charcuteries ;
  • l’érythosine (E127), un colorant utilisé dans les céréales enrichies, les fruits au sirop ou confits, les crèmes et les pâtisseries ;
  • l’agriculture intensive utilise aussi abondamment les dérivés iodés comme désinfectant et comme minéral alimentaire pour l’élevage des bovins et des poulets. Les sous-produits animaux comme les laitages et les œufs ont des concentrations en iode de plus en plus importantes.
  1. Huître plate, crue (45 mg / 100 g)
  2. Huître creuse, crue (21,8 mg / 100 g)
  3. Germe de blé (14 mg / 100 g)
  4. Crabe, miettes et ou pattes décortiquées, appertisé, égoutté (11,9 mg / 100 g)
  5. Boeuf, jarret, bouilli/cuit à l’eau (11 mg / 100 g)
  6. Boeuf, braisé (10,5 mg / 100 g)
  7. Sésame, grillé, graine décortiquée (10,2 mg / 100 g)
  8. Boeuf, à bourguignon ou pot-au-feu, cuit (9,7 mg / 100 g)
  9. Boeuf, paleron, braisé ou bouilli (9,57 mg / 100 g)
  10. Boeuf, collier, braisé (9,3 mg / 100 g)

Le sélénium

Ton résultat est de -39 %

Moyenne basse

Différentes recherches au sujet de cet antioxydant majeur ont prouvé son rôle protecteur et préventif dans de nombreuses maladies.

  • C’est la glutathion-peroxydase, enzyme clé des défenses intracellulaires, qui protège les membranaires cellulaires et le noyau contre l’oxydation due aux agressions des radicaux libres. Or le sélénium est le coenzyme de la glutathion-peroxydase.
  • C’est un puissant antioxydant qui protège la cellule des effets néfastes des radicaux libres, mais aussi des effets toxiques des mé¬taux lourds (arsenic, mercure, cadmium, plomb), de l’alcool, de la fumée du tabac et des pollu¬tions atmosphériques diverses.
  • Il assure une protection anticancéreuse due à son activité immunostimulante et antioxydante.
  • En effet, associé à la vitamine E, le sélénium induit la formation d’anticorps et prévient les lésions oxydatives des chromosomes. Ainsi, en collaboration avec la vitamine E, il renforce l’immunité par l’amélioration de l’activation et de la prolifération des lymphocytes B et par un renforcement du fonctionnement des cellules T.
  • Il protège des affections cardiovasculaires, en contrôlant la quantité optimale des globules rouges, en normalisant l’agrégation plaquettaire et en accélérant le métabolisme des lipides. C’est aussi un agent régulateur de la tension artérielle et du rythme cardiaque.
  • Augmentation du risque de maladies cardio-vasculaire : hypertension, infarctus
  • Cataracte, vieillissement prématuré,
  • Stérilité, retard de croissance

La carence en sélénium est toujours liée à une insuffisance d’apport alimentaire

Les protéines végétales, c’est-à-dire les céréales complètes (le riz complet contient quinze fois plus de sélénium que le riz blanc !) apportent de la séléno-méthionine. Les quantités apportées dépendent de la qualité des sons !
Parmi les céréales, vous avez le blé, l’avoine et les müeslis qui apportent de grandes quantités de sélénium.
Ce sont les poivrons rouges, l’ail et l’oignon, ainsi que certains champignons (lépiotes et bolets) qui en contiennent le plus. Ensuite viennent les raisins secs, les pois cassés, les lentilles et le céleri en branche. Les légumes secs possèdent en moyenne une teneur en sélénium six fois plus élevée que les légumes verts après cuisson.
Les viandes les plus riches en sélénium sont le foie, le rognon de veau et le lapin. Certains poissons, comme la sole, le thon blanc en conserve et le saumon, en contiennent des doses assez importantes. On en trouve également dans les fruits de mer, les coquillages et les crustacés comme les moules, les palourdes et les crevettes.
Vous en trouverez une quantité non négligeable dans le jaune d’œuf, la levure de bière et parmi les huiles, parmi celles-ci c’est l’huile d’olive qui en est la plus riche. Les fruits et les légumes sont pratiquement totalement dépourvus de sélénium.

  1. Kombu royal (Saccharina latissima), séchée ou déshydratée (521 µg / 100 g)
  2. Baudroie rousse ou Lotte, crue (414 µg / 100 g)
  3. Grenadier (de roche), cru (356 µg / 100 g)
  4. Thon, au naturel, appertisé, égoutté (305 µg / 100 g)
  5. Thon germon ou thon blanc, cru (188 µg / 100 g)
  6. Rognon, porc, cru (182 µg / 100 g)
  7. Mulet, cru (168 µg / 100 g)
  8. Kombu ou kombu japonais (Laminaria japonica), séchée ou déshydratée (137 µg / 100 g)
  9. Cabillaud, cru (136 µg / 100 g)
  10. Foie, canard, cru (124 µg / 100 g)

Le fluor

Ton résultat est de 28 %

Moyenne haute

En petites quantités, on retrouve des fluorures dans le sel et le dentifrice pour éviter les caries. Le fluor joue un rôle important dans le maintien de la solidité des os. Cependant, s’il est consommé en grandes quantités, il peut causer des caries, ainsi que de l’ostéoporose. L’élément peut également endommager les reins, les muscles et les nerfs. Le difluor gazeux provoque, à faible concentration, des irritations au niveau des yeux et du nez ; il est mortel à haute dose.

On le considère comme l’allié de nos dents. Promu par les dentistes, le fluor semble indispensable pour lutter contre les caries dentaires.

Mais ceci est de plus en plus contesté.

Le fluor fait partie des dix produits chimiques posant un problème majeur de santé publique. Aux côtés d’autres substances toxiques comme l’amiante ou l’arsenic, l’OMS tire la sonnette d’alarme en 2010. Correctement utilisé, les produits à base de fluor peuvent prévenir l’apparition des caries. En revanche, un apport excessif peut provoquer des maladies.

Parmi elles:

  • La fluorose dentaire : l’excès de fluor provoque l’apparition de tâches sur les dents, de couleurs blanchâtres ou marrons. Il n’existe pas de traitement pour soigner cette affection.
  • La fluorose osseuse : l’accumulation excessive de fluor provoque des changements dans la structure des os. Ils deviennent plus fragiles et cassants.
    Une étude française révèle ainsi que 45% des 4/12 ans ont des apports excessifs en fluor.

Sachets de thé, eau du robinet…tous contiennent du fluor.

Le fluor s’est hissé comme l’incontournable des dentifrices. C’est un laboratoire, travaillant pour la société américaine Alcoa (spécialisée dans l’extraction d’aluminium) qui a mis en évidence ses bénéfices sur les dents.

Depuis, la substance a envahi les marchés au point d’être prescrits aux enfants. Depuis 2008, c’est interdit en France.

Le taux à ne pas dépasser pour les enfants : 1 milligramme par jour
Le taux à ne pas dépasser pour les adultes : 4 milligrammes par jour
Mais cette dose maximale peut vite être dépassée. Outre le dentifrice, le fluor est présent dans certains aliments comme le thé, l’eau du robinet ou encore le sel de table.

On le retrouve également dans les emballages alimentaires, les revêtements en téflon des poêles ou dans des imperméabilisants de vêtements ou de chaussures. La guerre aux composés perfluorés (PFC) est déclarée.

Le fluorure de sodium est connu depuis longtemps en tant que répressif majeur des fonctions intellectuelles. En particulier, c’est l’un des composants du Prozac et du gaz Sarin, qui fut employé au Japon dans la fameuse attaque du métro.

De nombreuses preuves scientifiques indépendantes ont montré que le fluorure de sodium provoque à la longue des troubles mentaux variés rendant les gens dociles et serviles, quelquefois carrément stupides, en plus de diminuer la longévité et d’endommager la structure osseuse. Ce fluorure de sodium, c’est le “Fluor” que vous trouvez dans votre dentifrice ou celui de vos enfants.

Rapport Ca / Mg

Ton résultat est de 4 %

Indique un excès de Calcium et/ou une carence en Magnésium. Il faudra alors rechercher :

  • Une ostéoporose
  • Une parodotonse
  • Une hyperthyroïdie ou une hyperparathyroïdie
  • Un problème cardio-vasculaire

Indique une mauvaise assimilation du Calcium et/ou une excès en Magnésium. Il faudra alors rechercher :

  • Une carence en vitamine D
  • Une Sédentarité et manque d’exercice physique
  • Une hypoparathyroïdie
  • Une absorption calcique perturbée provenant de perturbations des fonctions gastro intestinales : régime riche en protéines ou un régime très pauvre en calories, maladies intestinales (Cröhn, RCUH)

Rapport Ca/P

Ton résultat est de : 38 %
  • Cela confirme un blocage du Calcium, donc suggère une utilisation pauvre de celui-ci, probablement comme résultat d’une carence en Phosphore et d’un excès de vitamine D.
  • Un rapport élevé de Ca/P peut entraver la formation des os, générer une réduction de la fonction parathyroïdienne et provoquer une carence en Manganèse

Indique une mauvaise absorption du Calcium et/ou une excès en Phosphore. Il faudra alors rechercher :

  • Un besoin en vitamine C et K
  • Une Sédentarité et manque d’exercice physique
  • Une consommation excessive de phosphate (sodas)
  • Une absorption calcique perturbée provenant de perturbations des fonctions gastro intestinales : régime riche en protéines ou un régime très pauvre en calories, maladies intestinales (Cröhn, RCUH)

Rapport K/Na

Ton résultat est de : -74 %

Le sodium (Na) est le principal minéral du liquide extra-cellulaire
Le potassium (K) est le principal minéral du liquide intra-cellulaire

Une augmentation du sodium en intra-cellulaire est souvent lié à une augmentation du sodium en extra-cellulaire. Si on observe en plus une diminution du potassium en intra cellulaire, on obtiendra un rapport K/Na diminué ce qui doit faire rechercher :

  • Une consommation excessive de sel
  • La prise de diurétiques (qui n’épargnent pas le potassium)
  • Une hypertension artérielle
  • Un stress chronique (hyperaldostéronisme : rétentionde sodium et fuite de potassium)

Une augmentation du rapport K/Na s’observe dans certaines circonstances :

  • Une insuffisance surrénalienne
  • Une insuffisance rénale
  • Un régime sans sel ( + prise de diurétiques qui épargnent le potassium)

Rapport Cu/Zn

Ton résultat est de : 24 %

C’est l’indice le plus important, Indice de Klevay

  • C’est un indice immunitaire très important à suivre en cas de cancer. Le rapport est souvent élevé en cas de cancer (sauf chez les sujets du groupe sanguin A). Le retour à la normale de l’indice signifie une amélioration de lasituation immunitaire du patient cancéreux.
  • Maladie de Cröhn
  • Polyarthrite chronique évolutive
  • Certaines schizophrénies (hypohistaminiques)

C’est un indice très important à suivre en cas de maladie coronarienne. En cas d’angine de poitrine, plus le rapport diminue, plus l’infarctus est proche. Le retour à la normale de l’indice signifie une amélioration de la situation cardiaque du patient.

ALuminium

Ton résultat est de 54 %

Moyenne 

  • L’eau du robinet car les stations d’épuration qui produisent l’eau potable utilisent du sulfate d’aluminium pour éliminer les microorganismes et les matières organiques de l’eau.
  • Les ustensiles de cuisine comme certaines casseroles ou certains emballages (rouleaux de papier alu ou barquettes en alu) libèrent de l’aluminium dans les aliments (ex : 100 gr de tomates conservées dans du papier alu toute une nuit peuvent contenir jusqu’à 6,5 mg d’aluminium). Citons également les boîtes de conserve et les boissons sous forme de canette.
  • Les additifs alimentaires sous forme de colorants (E173), d’anticoagulants (E520 – E521-E522-E523) utilisés dans les aliments à base de blancs d’œufs. Le E541 dans les génoiseries et les E554-E555-E556-E559 dans les aliments séchés sous forme de poudre (laits, cafés et potages en poudre ainsi que le sel raffiné et les fromages industriels.
  • Les cosmétiques comme certains dentifrices et déodorants contiennent du chlorure d’aluminium.
  • La plupart des vaccins contiennent de l’hydroxyde d’aluminium qui est utilisé comme un adjuvant qui permet de mieux stimuler la réponse immunitaire des patients.

Certains médicaments dont beaucoup d’antiacides contiennent de l’hydroxyde d’aluminium parfois en forte dose comme le Maalox® (200 mg).

  • L’aluminium est toxique pour le cerveau et peut être à l’origine de pertes de mémoire ainsi que de la maladie d’Alzheimer. Plusieurs études démontrent que le risque de développer la maladie d’Alzheimer est 8 fois plus élevé chez les personnes qui absorbent une quantité anormalement élevée d’aluminium
  • Il peut interférer avec l’assimilation du calcium et du phosphore. Cela empêche la croissance des os (rachitisme) et réduit la densité osseuse (ostéoporose).
    La toxicité peut aussi avoir pour conséquence des douleurs musculaires, de l’anémie, des troubles digestifs, une perturbation de la fonction hépatique, des coliques et une insuffisance rénale.
  • Pathologie musculaire inflammatoire (myofasciite à macrophages) dont les symptômes sont des douleurs musculaires et de la fatigue avec un peu de fièvre. Les biopsies musculaires (prélèvements de cellules) pratiquées sur ces malades révèlent alors la présence d’une concentration anormale d’aluminium au niveau du muscle où l’on a administré un vaccin contenant de l’aluminium.
  • Action perturbatrice sur le système immunitaire : cause première des maladies auto-immunes.

Argent

Ton résultat est de 61 %

Moyenne 

L‘intoxication à l’argent se produit de différentes manières :

  1. chez les professionnels tels que les photographes et les bijoutiers qui sont amenés à manipuler l’argent.
  2. par contact : absorption prolongée de sels d’argent par la peau ou les muqueuses Les sels d’argent entrent dans la composition de certains médicaments (suppositoire, goutte nasale, collyre, désinfectant cutané, nitrate d’argent, pansements gastriques etc…).
  • pigmentation bleuâtre ou noirâtre de la peau (argyrisme)
  • dyspnée,
  • Palpitations
  • oedèmes.

Action perturbatrice sur le système immunitaire : cause première des maladies auto immunes

arsenic

Ton résultat est de 34 %

Moyenne 

  • L’arsenic est un élément trace largement répandu dans la biosphère. Dans certaines régions, les concentrations d’arsenic dans le sol et dans l’eau sont très élevées, que ce soit naturellement ou du fait des activités humaines. En effet, on utilise l’arsenic en tant qu’insecticide dans l’agriculture. On en retrouve surtout dans les céréales (le riz ou le blé), les légumes et les fruits de mer.

À plus petite échelle, l’arsenic est utilisé par exemple dans les industries du verre et du pigment, dans les appareils électroniques et pour les alliages.

  • Faiblesse, somnolence,
  • Maux de tête, convulsions,
  • Douleurs musculaires,
  • Neuropathie périphérique

Baryum

Ton résultat est de 44 %

Moyenne 

  • Le Baryum est peu présent dans notre environnement. On n’en trouve que dans les sols et les aliments tels que les noix, les algues les poissons et certaines plantes. Les personnes ayant un plus grand risque d’exposition au baryum sont celles qui travaillent dans l’industrie du baryum :
  • fabrication d’alliages pour des pièces en nickel-baryum destinées aux dispositifs d’allumage pour automobiles et dans la fabrication du verre, de céramiques ;
  • fabrication des lubrifiants, des pesticides, des inhibiteurs de corrosion, des liquides de forage, des adoucisseurs d’eau ainsi que dans l’industrie sucrière et du papier ;
  • la vulcanisation du caoutchouc synthétique, le raffinage des huiles animales et végétales et dans la peinture des fresques ;
  • la fabrication du faux marbre, des verres optiques et des électrodes ;

la fabrication des pigments, des vernis colorés et du verre, la fabrication des teintures et apprêts pour l’industrie textile et dans l’affinage de l’aluminium.

  • action stimulante prolongée sur tous les muscles, dont ils augmentent surtout la contractilité :
    • au niveau du cœur : contractions irrégulières, extrasystoles, angor,
    • au niveau digestif : crampes intestinales
  • Action perturbatrice sur le système immunitaire : cause première des maladies auto immunes

béryllium

Ton résultat est de 36 %

Moyenne 

L’empoisonnement chronique par le béryllium se caractérise par :

  • Le béryllium est irritant, allergisant et cancérogène avéré (cancers digestifs).
  • L’empoisonnement chronique par le béryllium provoque la bérylliose, maladie respiratoire reconnue comme maladie professionnelle et caractérisée par :
    • une insuffisance respiratoire progressive
    • amaigrissement, fatigue
  • Action perturbatrice sur le système immunitaire : cause première des maladies autoimmunes

bismuth

Ton résultat est de 48 %

Moyenne 

Le bismuth est employé dans la fabrication de soudures de fonte et dans les alliages de fusibles comme dans les projectiles pour oiseaux et les platines pour pêcheur avec une basse toxicité. Certains composés de bismuth sont également fabriqués et employés en pharmaceutique :

  • Rectovasol contre les hémorroïdes
  • Certains anti-ulcéreux anti Helicobacter pylori
  • asthénie,
  • perte de mémoire,
  • insomnie,
  • céphalées

cadmium

Ton résultat est de 60 %

Moyenne 

  • Pour les fumeurs, la source majeure d’exposition au cadmium est la fumée de cigarettes.
  • Pour les non-fumeurs , la voie principale d’absorption du cadmium est constituée par l’ingestion de nourriture. Ceci est dû au fait que le cadmium est présent à l’état de traces dans les produits alimentaires : le cadmium qui est présent dans le sol est facilement absorbé par les légumes. On en trouve également dans les gaz d’échappement des automobiles.
  • Le cadmium est utilisé principalement dans :
    • les piles rechargeables nickel-cadmium, les piles solaires,
    • les applications électroniques,
    • dans les matières plastiques, les verres, les céramiques en tant que pigments
    • les peintures pour artistes
    • des revêtements aux métaux et aux alliages afin de leur conférer une résistance à la corrosion

L’empoisonnement chronique par Cadmium se caractérise par :

  • un emphysème pulmonaire sans antécédent de bronchite chronique.
  • une insuffisance rénale
  • un risque augmenté de fractures osseuses.
  • Action perturbatrice sur le système immunitaire : cause première des maladies autoimmunes

mercure

Ton résultat est de 68 %

A corriger

Les sources de pollution au mercure sont diverses mais la pollution de loin la plus importante provient des amalgames dentaires. Une personne possédants 8 amalgames métalliques en bouche (ce qui représente la moyenne de la population française) s’intoxique au mercure à raison de 15 µg par jour. En comparaison, la pollution environnementale liée à l’air pollué (usines) et à la consommation de poissons contaminés au mercure ne représente que 2 µg par jour. Dans la bouche, un plombage subit à la fois une abrasion mécanique et une corrosion électrochimique. Le mercure est relargué principalement sous forme de vapeurs et pénètre dans l’organisme par la respiration. Lorsqu’on mesure les émanations sortant d’une bouche avec de nombreux amalgames dentaires, la valeur dépasse de 480 fois la norme admise par la sécurité en industrie. Le mercure est utilisé comme conservateur dans les vaccins. Le thiomersal est un sel de mercure qui agit comme anti-infectieux et conservateur. Le thiomersal a été introduit dans les vaccins dès le tout début de leur éveloppement, afin de limiter le risque de contamination bactérienne et fongique.

Autres sources de contamination au mercure :

  • Poissons et mollusques,
  • Plastiques,
  • Encre d’impression, certaines peintures,
  • Pesticides organo-mercuriels,
  • Lampes au néon, ampoules économiques
  • Tremblements musculaires, paralysie, convulsions,
  • Hypersalivation, stomatite, parodontite,
  • Hyperactivité et troubles de l’attention chez les enfants,
  • Autisme,
  • Fatigue.
  • Action perturbatrice sur le système immunitaire : cause première des maladies autoimmunes

plomb

Ton résultat est de 35 %

Moyenne 

Le plomb est un métal largement utilisé :

  • dans les batteries de voiture au plomb,
  • sous forme de tôles plombées dans le secteur de la construction,
  • dans le plastique PVC,
  • dans les munitions,
  • dans le cristal et la céramique,
  • dans les plombs pour la pêche,
  • sous forme d’écran contre les radiations,
  • dans les anciennes canalisations d’eau,
  • dans certaines teintures pour cheveux
  • Auparavant, le plomb était utilisé comme pigment dans les peintures et comme antidétonant dans l’essence. Ces utilisations sont interdites dans l’Union européenne depuis les années 1990. L’utilisation passée du plomb dans l’essence ont entraîné une augmentation des concentrations de plomb dans le sol, l’eau et l’air.


Si les adultes et les enfants plus âgés sont avant tout exposés au plomb en raison de sa présence dans les aliments et les boissons, l’ingestion de poussière de maison et le sol sont les principales sources d’exposition pour les enfants en bas âge, qui jouent beaucoup par terre ou dans le jardin.

Le saturnisme désigne l’ensemble des manifestations de l’intoxication par le plomb.

  • Effets sur le système nerveux :
    • problèmes comportementaux : hyperactivité, troubles de l’attention
    • faiblesse intellectuelle.
  • Effets sur la moelle osseuse et le sang : Le plomb bloque plusieurs enzymes nécessaires à la synthèse de l’hémoglobine. Ces effets sanguins aboutissent à une diminution du nombre des globules rouges et à une anémie.
  • Effets gastro-intestinaux : constipation ou diarrhée, goût de métal dans la bouche, douleurs ou crampes abdominales.
  • Action perturbatrice sur le système immunitaire : cause première des maladies autoimmunes

vitamine A

Ton résultat est de 43 %

Moyenne 

  • favorise la croissance
  • améliore la vision (antixérophtalmique)
  • immunité
  • croissance ralentie
  • altération des épithéliums
  • cécité
  • héméralopie

beurre, œuf, lait, fromages, abats, carotte, légumes à feuilles vert sombre, légumes crucifères, petits pois…

En dessous d’un score de 50% une supplémentation est conseillée

vitamine C

Ton résultat est de 52 %

Moyenne 

  • synthèse du collagène
  • fabrication de la noradrénaline
  • synthèse des globules rouges
  • anti-scorbutique
  • stimulation des défenses naturelles et immunitaires
  • antioxydant
  • chélateur du plomb
  • scorbut
  • poly-infections et septicémies
  • maladies cardio-vasculaires et hypertension

Dans les fruits et légumes.
notamment: kiwis, agrumes, crucifères, poivron, fraises, cassis …

En dessous d’un score de 50% une supplémentation est conseillée

vitamine B6

Ton résultat est de 52 %

Moyenne 

  • métabolisme des lipides et des acides aminés
  • soutient l’immunité et recycle l’homocystéine, (substance toxique qui s’accumule dans les artères et le cerveau)
  • synthèse de la vitamine B3 et de la taurine
  • fixe le magnésium
  • lésions cutanées
  • troubles neurologiques (convulsions)
  • polynévrites

Dans le foie, levures, germe de blé, lentilles, choux-fleurs, bananes, viandes et poissons.

En dessous d’un score de 50% une supplémentation est conseillée

vitamine B12

Ton résultat est de 54 %

Moyenne 

  • métabolisme des acides nucléiques
  • synthèse de la méthionine
  • synthèse de l’ADN
  • anti-anémique (rôle important dans l’hématopoïèse)
  • anémie de Biermer
  • glossite
  • douleurs neurologiques

abats, bœuf, agneau, coquillages, poissons gras, œufs, fromage.

En dessous d’un score de 50% une supplémentation est conseillée

vitamine D3

Ton résultat est de 51 %

Moyenne 

  • antirachitisme
  • favorise l’absorption du calcium et du phosphore
  • immunité (maladies auto-immunes et cancer)
  • anti-inflammatoire
  • rachitisme
  • ostéomalacie
  • hypoparathyroïdie

poissons gras comme le saumon le maquereau, le hareng, les sardines en boîte, dans le foie de morue …
et bien sûr en s’exposant aux beaux jours 15 à 20 minutes par jour au soleil vers la mi-journée (torse nu, visage protégé), suffisamment pour obtenir une légère coloration rosée de la peau.

En dessous d’un score de 50% une supplémentation est conseillée

acide folique

Ton résultat est de 40 %

Moyenne 

  • synthèse des purines, pyrimidines et acides aminés
  • méthylation de l’ADN, de l’ARN et des protéines
  • recycle l’homocystéine, (substance toxique qui s’accumule dans les artères et le cerveau)
  • troubles digestifs
  • troubles neurologiques
  • asthénie

légumes verts, les graines comme le maïs et le pois chiche, le foie…

En dessous d’un score de 50% une supplémentation est conseillée

Agression Oxydative

0

Mauvais

Agression Oxydative : C’est l’évaluation du «stress oxydatif» mesuré cellulairement par spectrophotométrie des caroténoïdes, Gpx, TRx, et l’oxydation du Fer.

Il doit être en vert, voire au début de l’acceptable. Ce qui signifie que vous avez un stress oxydatif parfaitement normal.

Au-delà de la moitié de l’acceptable, vous vieillissez … plus vite que votre âge.

Dans le rouge (mauvais), cela signifie qu’il y a dans votre métabolisme plusieurs éléments qui oxydent vos tissus. Il est important de les éliminer en prenant des antioxydants.

Protection antioxydante

0

Mauvais

Cet indice est basé sur un algorithme intégrant les résultats de Zn, Cu, Mn, Se et Ge.

Il montre le degré de protection oxydative de l’organisme face aux diverses sources d’oxydation.

Attention cet indice montre si le patient a ou n’a pas les bons éléments ou absence de métaux lourds qui peuvent être à l’origine de la protection oxydative.
Cela n’exclut pas la possibilité d’avoir d’autres éléments dans sa vie pouvant causer des problèmes dans le domaine de la protection oxydative

Il doit être en vert pour montrer une bonne protection oxydative.

A partir de l’acceptable vous serez vulnérable, il faut donc songer à prendre des antioxydants.

Dans le rouge (mauvais), il n’y a plus de protection contre l’oxydation ni contre les mécanismes de vieillissement. Aussi Il est important de combler les carences et de prendre des antioxydants et des acides gras essentiels.

Elasticité/texture

0

Mauvais

Cet indice montre l’état de votre fonction de cicatrisation mais aussi votre capacité «anti ride» si tous les ingrédients nécessaires à son fonctionnement optimal sont présents. Il est basé sur un algorithme incluant les résultats des Zn et Si.

Il montre le degré de protection oxydative de l’organisme face aux diverses sources d’oxydation.

Attention cet indice montre si vous avez ou n’avez pas les bons éléments qui peuvent être à l’origine de l’équilibre de votre métabolisme.
Cela n’exclut pas la possibilité d’avoir d’autres éléments dans votre vie pouvant causer des problèmes métaboliques.

Il doit être en vert pour montrer une bonne capacité de réparation tissulaire.
Cependant vous pouvez avoir des troubles dermatologiques liés à d’autres facteurs que les minéraux/métaux lourds.

A partir de l’acceptable les minéraux et oligo-éléments qui participent à l’état de la fonction de cicatrisation et du tissu conjonctif sont quelques peu perturbés.

Dans le rouge (mauvais), attention, les minéraux et oligo-éléments participant à l’état de la fonction de cicatrisation et du tissu conjonctif sont déficients, ce qui pourra à terme perturber notablement les réparations tissulaires nécessaires et augmenter accessoirement votre vieillissement au niveau de l’aspect du visage (rides).

Etat du viellissement

0

A corriger

Cet indice montre l’état de votre fonction de cicatrisation mais aussi votre capacité «anti ride» si tous les ingrédients nécessaires à son fonctionnement optimal sont présents. Il est basé sur un algorithme incluant les résultats des Zn et Si.

Il montre le degré de protection oxydative de l’organisme face aux diverses sources d’oxydation.

Attention cet indice montre si vous avez ou n’avez pas les bons éléments qui peuvent être à l’origine de l’équilibre de votre métabolisme.
Cela n’exclut pas la possibilité d’avoir d’autres éléments dans votre vie pouvant causer des problèmes métaboliques.

Il doit être en vert pour montrer une bonne capacité de réparation tissulaire.
Cependant vous pouvez avoir des troubles dermatologiques liés à d’autres facteurs que les minéraux/métaux lourds.

A partir de l’acceptable les minéraux et oligo-éléments qui participent à l’état de la fonction de cicatrisation et du tissu conjonctif sont quelques peu perturbés.

Dans le rouge (mauvais), attention, les minéraux et oligo-éléments participant à l’état de la fonction de cicatrisation et du tissu conjonctif sont déficients, ce qui pourra à terme perturber notablement les réparations tissulaires nécessaires et augmenter accessoirement votre vieillissement au niveau de l’aspect du visage (rides).

fragilité

0

A corriger

Cet indice est basé sur un algorithme intégrant les résultats de Zn, Si, Fe, Mn, Cu, Cr et Se.
Il va montrer si vous présentez des carences qui agissent au niveau de la peau et vieillissement en se basant sur l’état fonctionnel des intestins notamment son équilibre enzymatique et le degré fonctionnel de la barrière intestinale.
En effet, si celle-ci est mauvaise, non seulement l’assimilation sera perturbée, mais les «toxiques» et les «intrus» auront la possibilité de traverser la paroi intestinale, et les carences vont apparaître.

Attention cet indice montre si vous avez ou n’avez pas les bons éléments qui peuvent être à l’origine de la carence cutanée.
Cela n’exclut pas la possibilité d’avoir d’autres éléments dans votre vie pouvant causer des problèmes dans le domaine des carences cutanées.

Il doit être en vert pour montrer une absence de carence cutanée.

A partir de l’acceptable vous commencez à avoir une faiblesse intestinale, pouvant entrainer des carences cutanées.

Dans le rouge (mauvais), vous présentez de nombreuses carences qui peuvent être d’origine intestinale.

Excès de masse grasse

0

Mauvais

Cet indice est basé sur le calcul de l’IMC (indice de masse corporelle) auquel est ajouté un algorithme intégrant les résultats du Cr et de l’Iode.
En effet une perturbation du Chrome et de l’iode peut montrer une tendance à une perturbation lipidique et métabolique. Aussi un IMC élevé et un mauvais résultat Cr et I dans le bilan tendront à montrer un excès de masse grasse.

Attention cet indice montre si vous avez ou n’avez pas les bons éléments qui peuvent être à l’origine de l’excès de masse grasse. Cela n’exclut pas la possibilité d’avoir d’autres éléments dans votre vie pouvant causer des problèmes de masse grasse.

Il doit être en vert pour montrer une absence de masse grasse.

A partir de l’acceptable vous pourrez avoir une tendance à la masse grasse.

Dans le rouge (mauvais), vous présentez une tendance forte à faire de la masse grasse.

Tendance chute

0

A corriger

Cet indice est basé sur un algorithme intégrant les résultats du Zn, Si, S et Se.
Il montre si vous n’êtes pas carencé ou perturbé en ces 4 éléments. En effet ces éléments sont considérés par la médecine ortho moléculaire comme des éléments agissant sur la chute des cheveux. Aussi leur niveau dans le bilan tendra à montrer la tendance à la chute de vos cheveux.

Attention cet indice montre si vous avez ou n’avez pas les bons éléments qui peuvent être à l’origine de la chute des cheveux.
Cela n’exclut pas la possibilité d’avoir d’autres éléments dans votre vie pouvant causer des problèmes dans le domaine de la chute des cheveux (notamment au niveau génétique ou hormonal).

Il doit être en vert pour montrer une absence de tendance à la chute.

A partir de l’acceptable vous pourrez avoir une tendance à la chute de cheveux.

Dans le rouge (mauvais), si vous présentez cliniquement une chute de cheveux, celle-ci pourra être dû au manque de Zn, Si, Se.

Qualité

0

A corriger

Cet indice est basé sur un algorithme intégrant les résultats du Zn, Si, et S.
Il montre si vous n’êtes pas carencé ou perturbé en ces 3 éléments. En effet ces éléments sont considérés par la médecine ortho moléculaire comme des éléments agissant sur la qualité des cheveux. Aussi leur niveau dans le bilan tendra à montrer la qualité de vos cheveux.

Attention cet indice montre si vous avez ou n’avez pas les bons éléments qui peuvent être à l’origine de la qualité des cheveux.
Cela n’exclut pas la possibilité d’avoir d’autres éléments dans votre vie pouvant causer des problèmes dans le domaine de la qualité des cheveux.

Il doit être en vert pour montrer une bonne qualité de cheveux.

A partir de l’acceptable vous pourrez avoir une tendance à une mauvaise qualité de cheveux.

Dans le rouge (mauvais), si vous présentez cliniquement une mauvaise qualité des cheveux, celle-ci est due au manque de Zn, Si et S.

Souplesse

0

Acceptable

Aucune aide disponible pour cet élément.

équilibre acido-basique

0

A corriger

Cet indice montre si vous êtes en déséquilibre acido-basique tissulaire, c’est-à-dire s’il se déminéralise dans les minéraux constitutifs tels que P, Mg, Ca, Si et Zn.

Attention cet indice montre si vous avez ou n’avez pas les bons éléments qui peuvent être à l’origine de l’acidose. Cela n’exclut pas la possibilité d’avoir d’autres éléments dans votre vie pouvant causer des problèmes d’acidose.

  • Il doit être en vert pour montrer un équilibre acido-basique satisfaisant.

Cependant vous pouvez avoir des troubles d’acidose liés à d’autres facteurs que les minéraux/métaux lourds.

  • A partir de l’acceptable, il existe un début de déminéralisation pouvant entrainer des douleurs diffuses dans un premier temps.
  • Dans le rouge (mauvais), attention, vous êtes en état de déminéralisation, il faut donc rechercher dans votre vie les causes de votre acidose :
    • alimentation carnée, excès de produits laitiers (fromages, desserts, yaourts) ;
    • consommation de fruits non mûrs et de sucreries ;
    • pollution électromagnétique, wifi, etc. ;
    • stress +++, soucis +++, insomnies, …

réparation tissulaire

0

Mauvais

Cet indice montre l’état de votre fonction de cicatrisation mais aussi votre capacité «anti ride» si tous les ingrédients nécessaires à son fonctionnement optimal sont présents.
Il est basé sur un algorithme incluant les résultats des Zn et Si.

Attention cet indice montre si vous avez ou n’avez pas les bons éléments qui peuvent être à l’origine d’une bonne réparation tissulaire.
Cela n’exclut pas la possibilité d’avoir d’autres éléments dans votre vie pouvant causer des problèmes tissulaires.

Il doit être en vert pour montrer une bonne capacité de réparation tissulaire (cependant vous pouvez avoir des troubles dermatologiques liés à d’autres facteurs que les minéraux/métaux lourds).

A partir de l’acceptable les minéraux et oligo-éléments qui participent à l’état de la fonction de cicatrisation et du tissu conjonctif sont quelques peu perturbés.

Dans le rouge (mauvais), attention, les minéraux et oligo-éléments participant à l’état de la fonction de cicatrisation et du tissu conjonctif sont déficients, ce qui pourra à terme perturber notablement les réparations tissulaires nécessaires et augmenter accessoirement son vieillissement au niveau de l’aspect du visage (rides).

Indice de sulfo-conjugaison

0

A corriger

Processus de détoxication hépatique des dérivés phénoliques (hormones stéroïdes par exemple) permettant leur élimination urinaire, impliquant la conjugaison des phénols par l’acide sulfurique (d’apr. Méd. Flamm. 1975). Le foie modifie de nombreuses substances en les conjuguant (…). Une substance nocive est combinée à une autre substance et transformée en complexe éliminable. Citons (…) la sulfoconjugaison, qui permet l’élimination du phénol et des barbituriques (Encyclop. Sc. Techn.t. 51971, p. 809).V. hydroxyle ex. de Roger.

Cela correspond à la phase II du foie pour la détoxification hépatique.

  • La phase 1 correspond à la phase d’oxydation des toxiques par les cytochromes P450, ce qui crée des corps intermédiaires trsè instables donc très oxydants
  • La phase 2 correspond à la phase de prise en charge des corps intérdiaires pour le stransformer en substance hydrosolubles, qui vont être liés avec les acides biliaires.

Présence métaux lourds

0

Mauvais

Cet indice est basé sur un algorithme incluant les résultats de l’ensemble des métaux lourds. Il montre donc le degré de l’intoxication générale de l’organisme à cause des métaux lourds.

Il est en vert pour montrer une intoxication globale aux métaux lourds.

A partir de l’acceptable vous êtes vulnérable.


Dans le rouge (mauvais), très certainement, vous semblez fortement intoxiqué.

surcharge métabolique

0

A corriger

Cet indice montre l’état de votre métabolisme, notamment votre capacité́ à éliminer les surcharges liées à l’alimentation.

Il est basé sur un algorithme basé sur la mesure de l’IMC et les résultats du Cr, Mo et I.

Assimilation oligo-minérale

0

A corriger

Cet indice va montrer l’état fonctionnel des intestins et son équilibre enzymatique. En effet, si c’est état global est mauvais, non seulement l’assimilation sera perturbée, mais les «toxiques» et les «intrus» auront la possibilité de traverser la paroi intestinale. Il est basé sur un algorithme intégrant les résultats des Zn, Fe, Mn, Cu, Se et Cr.

Attention cet indice montre si vous avez ou n’avez pas les bons éléments qui peuvent être à l’origine d’une mauvaise assimilation oligo-minérale. Cela n’exclut pas la possibilité d’avoir d’autres éléments dans votre vie pouvant causer des problèmes d’assimilation oligo-minérale.

Il doit être en vert pour montrer une bonne assimilation oligo-minérale.

A partir de l’acceptable vous présentez une fragilité intestinale ou enzymatique.

Dans le rouge (mauvais), on peut soupçonner qu’il y a une altération de la barrière intestinale. C’est le fondement de la protection contre les maladies auto-immunes. De sorte qu’il est capital de combler les carences et de prendre des enzymes, de lutter contre l’inflammation intestinale et d’adjoindre éventuellement des probiotiques. A prendre en considération dans toutes les pathologies dégénératives.

état enzymatique

0

A corriger

Cet indice, proche de celui de « l’assimilation intestinale », va également montrer l’état fonctionnel des intestins notamment son équilibre enzymatique.
Il est basé sur un algorithme intégrant les résultats des Zn, Fe, Cu, Mn et Se.

Attention cet indice montre si vous avez ou n’avez pas les bons éléments qui peuvent être à l’origine de l’état enzymatique.
Cela n’exclut pas la possibilité d’avoir d’autres éléments dans votre vie pouvant causer des problèmes dans le domaine enzymatique.

Il doit être en vert pour observer un bon dynamisme enzymatique.
Cependant vous pouvez avoir des troubles enzymatiques liés à d’autres facteurs que les minéraux/métaux lourds.

A partir de l’acceptable, vous présentez une certaine « fragilité enzymatique » ou insuffisance avérée.

Dans le rouge (mauvais), il n’y a plus de protection enzymatique. Celles-ci sont à la base de toutes les réactions du métabolisme. Aussi, il est important de combler les carences essentielles et d’ingérer des enzymes en contrôlant l’indice d’« Assimilation intestinale ».

état glycémique

0

A corriger

Cet indice montre si le patient possède une prédisposition diabétique, à savoir si tous les ingrédients nécessaires à un fonctionnement optimal du pancréas sont présents.
Il est basé sur un algorithme incluant les résultats des Zn, Mg, P, Vn, Cr et Hg.

Attention cet indice montre si le patient a ou n’a pas les bons éléments ou absence de métaux lourds qui peuvent être à l’origine d’une prédisposition au diabète.
Cela n’exclut pas la possibilité d’avoir d’autres éléments dans sa vie pouvant causer des problèmes de diabète.

Il doit être en vert pour indiquer une absence majeure de risque diabétique. (Cependant le patient peut être diabétiques à causes d’autres facteurs que minéraux/métaux lourds.)

A partir de l’acceptable,les minéraux et oligo-éléments participant à l’état de la fonction pancréatique sont quelques peu perturbés.

Dans le rouge (mauvais), attention, les minéraux et oligo-éléments participant à l’état de la fonction pancréatique sont déficients, ce qui montre une prédisposition au diabète plus ou moins associée à des troubles digestifs. Un régime adéquat est donc vivement conseillé.

fonctions cognitives

0

Mauvais

Cet indice montre l’état de la fonction cognitive, si tous les ingrédients nécessaires à son fonctionnement optimal sont présents.
Il est basé sur un algorithme incluant les résultats des Zn, Fe, I, P, et Al, Bi.

Attention cet indice montre si le patient a ou n’a pas les bons éléments ou absence de métaux lourds qui peuvent être à l’origine de sa fonction cognitive.
Cela n’exclut pas la possibilité d’avoir d’autres éléments dans sa vie pouvant causer des problèmes dans le domaine cognitif.

Il doit être en vert pour montrer une bonne fonction cognitive. (Cependant le patient peut avoir des troubles cognitifs liés à d’autres facteurs que minéraux/métaux lourds.)

A partir de l’acceptable les minéraux oligo-élémentaires qui participent à l’état de la fonction cognitive sont passablement perturbés.

Dans le rouge (mauvais), attention, les minéraux oligo-élémentaires qui participent à l’état de la fonction cognitive sont déficients, ce qui va altérer notablement les capacités mentales et intellectuelles du patient.

équilibre émotionnel

0

A corriger

Cet indice montre l’état de la fonction émotionnelle, mais aussi la capacité de self- contrôle et anti-stress du patient, à condition que tous les ingrédients nécessaires à sa réactivité optimale soient présents.
Il est basé sur un algorithme incluant les résultats des Ca, Mg, Zn et Cr.

Attention cet indice montre si le patient a ou n’a pas les bons éléments qui peuvent être à l’origine d’un dérèglement émotionnel.
Cela n’exclut pas la possibilité d’avoir d’autres éléments dans sa vie pouvant causer des problèmes de stress émotionnel.

Il doit être en vert pour indiquer un équilibre et une stabilité émotionnelle. (Cependant le patient peut avoir des troubles dermatologiques liés à d’autres facteurs que minéraux/métaux lourds.)

A partir de l’acceptable, les minéraux et oligo-éléments qui participent à l’état de la fonction émotionnelle sont quelques peu perturbés.

Dans le rouge (mauvais), attention, les minéraux et oligo-éléments participant à l’état de la fonction émotionnelle sont déficients, ce qui va notablement perturber à terme son équilibre psychique.

Pour les évaluer, vous pouvez vous référer à l’excellent questionnaire du Dr Eric Braverman dans son livre « Un cerveau à 100% » aux Edition Thierry Souccard.

système nerveux

0

Bon

Cet indice va montrer le niveau de la fonction nerveuse, mais aussi la capacité de résistance au stress et de détente mentale du patient, à condition que tous les ingrédients nécessaires à son fonctionnement optimal soient présents.
Il est basé sur un algorithme incluant les résultats des Mg, Ca, So, K, Co.

Attention cet indice montre si le patient a ou n’a pas les bons éléments qui peuvent être à l’origine de son système nerveux.
Cela n’exclut pas la possibilité d’avoir d’autres éléments dans sa vie pouvant causer des problèmes nerveux.

Il doit être en vert pour montrer un bon équilibre du système nerveux. (Cependant le patient peut avoir des troubles neurologiques liés à d’autres facteurs que minéraux/métaux lourds.)

A partir de l’acceptable, les minéraux et oligo-éléments qui participent à l’état de la fonction nerveuses sont quelques peu perturbés.

Dans le rouge (mauvais), attention, les minéraux et oligo-éléments participant au status de la fonction nerveuses sont déficients, ce qui pourra à terme perturber notoirement son équilibre psychique et réactionnel

défenses naturelles

0

A corriger

Cet indice montre le niveau du système immunitaire, à savoir si tous les composants nécessaires à son fonctionnement optimal sont présents.
Il est basé sur un algorithme incluant les résultats des Zn, Cu, Mg, Se et Ge. En effet ces éléments sont considérés par la médecine ortho moléculaire comme des éléments immunostimulants. Aussi leur niveau dans le bilan Oligoscan tendra à montrer la protection immunitaire du sujet

Attention cet indice montre si le patient a ou n’a pas les bons éléments ou absence de métaux lourds qui peuvent être à l’origine du système immunitaire. Cela n’exclut pas la possibilité d’avoir d’autres éléments dans sa vie pouvant causer des problèmes dans le domaine immunologique. (Notamment au niveau génétique)

Il doit être en vert (entre 67% et 100%) pour attester d’une bonne capacité du système immunitaire. (Cependant le patient peut avoir des troubles de l’immunité liés à d’autres facteurs que minéraux/métaux lourds.)

Entre 34% et 66% les minéraux et oligo-éléments qui participent à l’équilibre du système immunitaire sont plus ou moins perturbés.

Dans le rouge en dessous de 34% (mauvais), attention, les minéraux et oligo-éléments participant à l’équilibre du système immunitaire sont déficients, ce qui pourra à terme perturber notablement la santé de votre patient.

état hormonal

0

Mauvais

Cet indice montre l’état de la fonction hormonale, si tous les ingrédients nécessaires à son fonctionnement optimal sont présents.
Il est basé sur un algorithme incluant les résultats des Zn, I, et Hg, Pb.

Attention cet indice montre si le patient a ou n’a pas les bons éléments ou absence de métaux lourds qui peuvent être à l’origine de son état hormonal.
Cela n’exclut pas la possibilité d’avoir d’autres éléments dans sa vie pouvant causer des problèmes hormonaux.

Il doit être en vert pour démontrer un bon équilibre hormonal. (Cependant le patient peut avoir des troubles hormonaux liés à d’autres facteurs que minéraux/métaux lourds.)

A partir de l’acceptable les minéraux et oligo-éléments qui participent à l’équilibre hormonal de l’organisme sont perturbés.

Dans le rouge (mauvais), attention, les minéraux et oligo-éléments participant à l’état de la fonction hormonale sont déficients et l’intoxication au mercure et/ou au plomb semble être importante, ce qui peut – à terme – perturber notablement l’équilibre hormonal du patient.

cardio

0

Acceptable

Cet indice va montrer l’état du système cardiovasculaire, c’est à dire si les ingrédients nécessaires à son fonctionnement optimal sont présents.
Il est basé sur un algorithme incluant les résultats des Mg, Ca, Se, Cr, Na et Si.

Attention cet indice montre si le patient a ou n’a pas les bons éléments qui peuvent être à l’origine de problème cardiovasculaire.
Cela n’exclut pas la possibilité d’avoir d’autres éléments dans sa vie pouvant causer des problèmes cardiovasculaire

Il doit être en vert pour montrer un bon système cardiovasculaire. (Cependant le patient peut avoir des troubles cardiovasculaires liés à d’autres facteurs que minéraux/métaux lourds. (ex : Co Q10))

 

A partir de l’acceptable, les minéraux et oligo-éléments qui participent à l’état de la fonction cardiovasculaire sont quelques peu perturbés.

Dans le rouge (mauvais), attention, les minéraux et oligo-éléments participant au status de la fonction cardiovasculaire sont déficients, vérifiez la clinique, les autres indices ci-dessous et n’hésitez pas à aller consulter un cardiologue.